[Dossier] Plongée dans le monde des dés JDR

  • [Dossier] Dés jeu de rôle

d4, d6, d8, d10, d12, d20… Pour les non-initiés, cette chaîne de caractères ne signifie pas grand chose. Mais pour les joueurs de jeux de rôle sur table, cette liste évoque des dés JDR (dés Jeu De Rôle). Le « d » minuscule signifie « dé », et les chiffres représentent le nombre de faces d’un polyèdre. L’immense majorité des jeux ont des règles qui reposent sur l’utilisation de tels dés. Alors tout(e) rôliste qui se respecte se doit d’avoir au moins un set de dés JDR !

Donjons et dragons: l’avènement des dés polyédriques

Avant la sortie de Donjons et dragons (D&D) en 1974, les jeux de dés reposaient sur les traditionnels dés à 6 faces. Les autres types de dés polyédriques étaient inconnus du grand public.

Les mystérieux d20

Dans les années 60, un voyage à Londres conduisit Dave Arneson (l’un des créateurs de D&D) dans un magasin de jeux sur Trafalgar Square. A l’étage de cette boutique, il y avait une section de wargames. Et au milieu des figurines miniatures, des petits pots de peinture, et des livres de guerre, se trouvait une petite corbeille contenant des dés à 20 faces, rouges ou noirs. Séduit par ces étranges dés, il en acheta 3 paires.

Quelques années plus tard, Dave Arneson et Gary Gygax étaient en train d’élaborer les règles de ce qui allait devenir le premier jeu de rôle: Donjons et dragons. Dave eut alors l’idée de ressortir les d20 qu’il avait acheté à Londres, pour les utiliser en complément des d6 qu’ils employaient jusque là. Il trouvait que leur aspect étrange et mystérieux se prêterait bien à l’univers Fantasy du jeu. Gary fût vite conquis. Il comprit qu’un lancer de d20 était un excellent moyen de déterminer la réussite d’une action en prenant en compte à la fois sa difficulté (pourcentage de chance de réussite) et le hasard, avec des paliers de 5%.

Par exemple: un personnage saute au dessus d’un ravin et a 60 % de chance de tomber dans le trou. Le joueur lance alors un d20. Si le résultat est inférieur à 12 (5 x 12 = 60), il échoue et tombe.

Partie de jeu de rôle avec des dés

De la salle de classe à la table de jeu

Alors que D&D était sur le point d’être publié, Dave et Gary avaient besoin d’un fournisseur de dés à 20 faces. Dans le catalogue d’une petite entreprise qui vendait du matériel scolaire, ils trouvèrent des sets de dés comprenant 1 d4, 1 d6, 1 d8, 1 d12 et 1d20. Cependant, seuls les dés à 6 et 20 faces les intéressaient. Alors qu’allaient-ils bien pouvoir faire des autres ? Ils pensèrent dans un premier temps à les donner à une école locale, car le but premier de ces dés était d’enseigner l’arithmétique. Mais après réflexion, ils choisirent d’ajouter des règles utilisant les dés à 4, 8, et 12 faces ! C’est ainsi que les dés polyédriques échappèrent aux salles de classe, pour partir à l’aventure aux cotés des joueurs. Les dés JDR étaient nés !

Les principaux fabricants de dés de jeux de rôle

Aujourd’hui, le marché mondial des dés pour jeux de rôle est monopolisé par 2 mastodontes, Chessex et D&G. Cependant, quelques petits fabricants ont trouvé des niches qui leur permettent de se distinguer. Voici un petit tour d’horizon des principaux fabricants de dés qu’affectionnent les rôlistes…

Gamescience: le précurseur des dés JDR

Gamescience diceFondée en 1974 par Lou Zocchi, GameScience a été l’une des toutes premières sociétés à fabriquer des dés polyédriques autres que les dés à 6 faces. Leurs dés sont fabriqués avec un plastique de qualité supérieure, qui leur confère un aspect lustré et éclatant.

dés de précision gamescience

Set de dés “Emerald” de chez Gamescience. Comme pour tous les dés de la marque, les chiffres ne sont pas colorés. Il est nécessaire de les imprégner d’encre manuellement, à l’aide d’un marqueur permanent.

La plupart des fabricants arrondissent les arêtes de leurs dés en les ponçant ou en les polissant avec une machine. Lou Zocchi, lui, pense que cette étape altère l’équilibre des dés en modifiant la taille des faces de façon aléatoire. Lors d’un lancer, les dés sont ainsi susceptibles de s’arrêter plus souvent sur certains nombres. Pour éviter ce problème, les dés Gamescience gardent leurs arêtes acérées. C’est la raison pour laquelle Zocchi clame depuis longtemps que ses dés sont plus « équiprobables » que les autres dés. Ceci semble être confirmé par cette étude réalisée sur 10000 lancers de dés.

d100 ZocchihedronGamescience est donc réputée pour ses dés de précision, mais également pour ses dés aux formes peu communes. Il y a par exemple le Zocchihédron (le dé à 100 faces inventé par Lou Zocchi en 1985), ou encore le célèbre “Zocchi pack” contenant un d3, d5, d14, d16 et d24. Ces dés s’adressent cependant aux collectionneurs avant tout, car rares sont les jeux de rôles qui les utilisent.

Chessex

Chessex est une entreprise américaine qui est présente sur le marché du dé de jeu de rôle depuis plus de 25 ans. Du fait de son ancienneté, Chessex propose un très large choix de gammes et de couleurs. En effet, plus de 1400 modèles sont disponibles !

En convention, Chessex propose une façon fun et originale d’acheter des dés pour jeux de rôle. Pour un prix défini, on peut plonger un mug ou une carafe dans une caisse contenant des milliers de dés. Tous les dés récoltés de cette façon peuvent alors être conservés.

Chessex Gencon

Dice & Games Limited

Basé au Royaume-Uni, Dice & Games Limited (D&G) fait partie, avec Chessex, des plus gros fabricants de dés. D&G produit également des dés pour les éditeurs de jeux de plateaux. Avec plus de 1000 modèles de dés différents, D&G propose des dés de toutes les tailles, toutes les formes et toutes les couleurs. Sarah, la créatrice de bijoux de Steampunk Avenue, affectionne particulièrement les collections Gem, Pearl, et Marble. C’est pour cela qu’elle les utilise pour fabriquer ses bijoux dés.

Dés JDR Dice & Games Limited

Quelques exemples de dés de chez D&G

Crystal Caste: la rolls du dé de jeu de rôle

Crystal Caste est une société spécialisée dans la fabrication de dés de luxe pour la communauté rôliste. Ces dés ont la particularité d’être façonnés à partir de matériaux nobles. Pierres semi-précieuses (Aventurine, Hématite, etc…), gemmes véritables, ou métaux… Le choix est vaste. Par contre, le prix s’en ressent forcément: comptez de 60 à 120 € pour un set de dés JDR !

Q-workshop: le renouveau du dé JDR

q-workshopLors d’une partie de Donjons et Dragons avec des amis, Patryk Strzelewicz s’étonne du contraste entre les figurines, très détaillées, et les dés de jeux de rôle, mornes et banals. Il décide alors de changer cela, et crée Q-workshop en 2001. Cette société polonaise se spécialise alors dans la fabrication de dés aux faces ornées de décorations élégantes et élaborées.

Aujourd’hui, Q-Workshop dispose de nombreux accords de licence pour réaliser et commercialiser des sets de dés officiels pour de nombreux jeux de rôle (Cthulhu, Dragon Age, Shadowrun, etc…).

Dés jeu de rôle q-workshop

De gauche à droite: les sets de dés Dragon, Shadowrun et Cthulhu de chez Q-workshop.

Quand les dés inspirent les artistes

Pour beaucoup de rôlistes, les dés sont plus que de simples outils, ce sont des objets de collection. Mais certains artistes poussent leur passion du dé un peu plus loin. Et lorsque le dé devient source d’inspiration, ça donne des bijoux dés, des objets déco, des design de T-shirt, ou encore des œuvres culinaires absolument irrésistibles ! Admirez plutôt:

Un petit lancer de dés avant de partir ?

Venez tester notre lanceur de dés virtuels à l’occasion d’une petite partie contre Dicey, le monstre féru de dés. Les règles sont simples: vous faites un lancer de dés avec Dicey, et celui qui obtient le plus grand nombre gagne. Si vous perdez, vous partagez cet article. Et si vous gagnez…heu… et bien vous aurez le plaisir de voir Dicey râler (ouais je sais, c’est une belle arnaque) !

Vous
Dicey

Et avant le jeu de rôle ? Plongée dans l’histoire du dé…

Si vous avez lu cet article jusqu’ici, c’est probablement que vous aimez les dés. Mais connaissez vous leur histoire ? Petit voyage dans le temps en image…

Histoire du dé - Infographie

Pour réutiliser cette infographie sur votre site, merci d'utiliser le code ci-dessous:

-3000 | Premiers dés, premier jeu

Les premiers dés ont été retrouvés sur le site de Shahr-e Sokhteh avec 60 pièces de jeu et un plateau. L’ensemble constitue l’ancêtre du backgammon. Sources: Payvand.com et Wikipedia

-540 | L’amphore d’Exékias

Entre 540 et 530  av. J.-C., Exékias représente sur une amphore Achille et Ajax jouant aux dés. Pour réaliser cette amphore, Exékias s’est inspiré de l’Illiade, la célèbre épopée d’Homère qui raconte la guerre de Troie. Source: Museo Gregoriano Etrusco, Vatican

-468 | Les écrits de Sophocle

Vers 468 av. J.-C., Sophocle raconte en détail l’invention des dés par Palamède durant le siège de Troie. Bien qu’il s’agisse de la première mention des dés dans l’histoire grecque, ceux-ci existaient avant cela dans d’autres sociétés. Source: historyinanhour.com

-300 | Les plus anciens d20 et d12

Les plus anciens d20 et d12 sont égyptiens. Leur datation n’est pas très précise, mais on estime qu’ils ont été fabriqués à l’époque Ptolémaïque (332 à 30 av. J.-C.). Sources: le Metropolitan Museum of Art et le musée du Louvre.

-49 | Alea jacta est

Le 10 janvier 49 av. J.-C, Jules César s’apprête à traverser le fleuve Rubicon avec son armée pour attaquer Rome et s’emparer du pouvoir. A ce moment-là, il sait qu’il ne peut plus faire machine arrière. Il proclame alors « Alea jacta est », qui se traduit par « les dés sont jetés ».

100 | Le second plus ancien d20

Le second plus ancien d20 a été vendu aux enchères en 2003 pour 17 925 $. Source: Christie’s

1594 | A l’origine des probabilité

Au XVIe siècle, l’étude du hasard suscite l’intérêt des mathématiciens. Galilée écrit son sopra le scoperte dei dadi (traduction: Considérations sur le jeu de dés) où l’on trouve le principe de l’équi-probabilité des jeux de dés. Source: Une brève histoire des idées de Galilée à Einstein

1823 | Retour aux sources

Dé sculpté dans un os trouvé à Cantonment Clinch, un fort Américain du XIXe siècle. Source: Kolby Kirk pour Wikimedia Commons

1906 | Un dé à 10 faces est breveté aux Etats-Unis.

Source: US Patent Office

1950 | Premiers d20 en plastique

Les premiers d20 en plastique ont été inventés par Yasushi Ishida et distribué par la Japanese Standards Association pour démontrer les principes de la maîtrise statistique des procédés. Source: Dicecollector.com

1974 | Sortie de Donjons et Dragons

La version boîte de la première édition de D&D comprend un set de dés JDR. Les d20 sont numérotés de 0 à 9, deux fois, et il n’y a pas de d10. Source: Wizard of the coast

2017-11-22T12:42:58+00:00
- 21 juin 2017